Le cours de l’étain ne parvient pas à se stabiliser

Etain

Malgré les différentes analyses, les efforts de production, la demande d’étain surpasse son offre, ce qui a pour effet de faire monter son cours sans espoir de renverser la tendance. Pour le premier semestre 2014, le cours de l’étain a baissé de 6% par rapport à l’année dernière.

Cinq années de déficit

Etain

L’étain est en mauvaise posture depuis la crise financière de 2009 car depuis le métal n’a plus été capable de retrouver la même demande de la part des acheteurs. Si l’année 2014 a apporté une légère amélioration, le déficit est toujours présent et devrait être plus important en 2015.

Enregistrant un recul de la demande de la part de la Chine qui était un des principaux importateurs, la demande est soutenue uniquement par les besoins de l’électronique même si de nouveaux métaux de base sont actuellement préférés à l’étain. Le métal ne parvient plus suffisamment à intéresser pour pouvoir renverser son cours.

Un rôle dans les alliages

EtainL’étain trouve son intérêt lorsqu’il est allié à un autre métal car il va permettre de garantir une certaine conductibilité. Dans ce domaine, la demande a progressé de 8%, prouvant que le potentiel de l’étain peut encore être découvert dans d’autres secteurs. Dans ce domaine, l’étain enregistre une hausse de la demande depuis 15 mois par l’ensemble des pays du monde.

Même si la tonne d’étain devrait se négocier autour de 23 600 dollars en 2014, la situation en 2015 devrait l’amener à plus de 26 000 dollars car le métal sera toujours en situation de déficit. Les faibles possibilités de productions des mines d’étain sont également en partie responsables de la production. L’ouverture de nouvelles mines an Australie, en Bolivie et au Brésil ne pourront seules pallier au manque d’étain.

 

 

Cet article vous a aidé ? Partagez-le !

« »
Zevion designed by Hostmonster Reviews in collaboration with My Wordpress Theme Site