Cours du Cuivre

Cuivre

Pouvant être trouvé dans plusieurs endroits du monde, ce métal est souvent employé dans différents domaines. Découvert très tôt dans l’histoire de l’humanité, il sera immédiatement utilisé par les différentes civilisations. Au cours des différents siècles, ses propriétés vont être découvertes et les applications possibles vont se développer.

Des capacités multiples

Cuivre

Le cuivre représente un métal très apprécié car il est ductile donc peut prendre la forme souhaitée très facilement. Sa très bonne conductibilité thermique et électrique va générer un grand nombre d’applications dans différents domaines d’activité. Compte tenu de ces principales propriétés, il sera souvent utilisé dans des alliages afin de transmettre ses qualités à un nouveau métal contenant du cuivre.

Il possède également des propriétés fongicides et bactériostatiques qui peuvent avoir leur importance dans certains projets. Il s’avère également très résistant à la corrosion et ce qui pousse les entrepreneurs à l’utiliser de façon fréquente est qu’il est également malléable.

Un grand nombre d’utilisations

Le cuivre intervient largement dans le bâtiment car il est capable de conduire les différentes énergies. Il est donc logiquement utilisé pour les canalisations reliées au chauffage ou joue un rôle dans les différentes installations électriques. Le domaine de la communication ne saurait faire sans ce métal qui entre dans la composition des réseaux câblés, des batteries ainsi que dans certains composants électroniques.

Ses pouvoirs antibactériens vont lui offrir une place importante dans le domaine de la santé dans lequel il est capable de lutter contre de nombreux maux. Ces applications sont encore importantes dans d’autres domaines comme les pièces de monnaie, les batteries de cuisine mais il est également extrêmement utilisé dans le domaine des transports. Faisant partie des rails des trains et des tramways, il permet une conductibilité exemplaire.

L’architecture l’utilise aussi de façon très courante. Actuellement, il intéresse particulièrement les personnes qui travaillent sur des projets relatifs aux énergies renouvelables car du fait de ses capacités qui ont l’avantage de faire réduire la consommation d’énergie.

Une couleur caractéristique

Le cuivre se reconnaît en premier lieu par sa couleur rougeâtre qui ne se retrouve que pour ce métal. Il peut être identifié grâce à sa densité qui est de 8,93. Son éclat métallique malgré son opacité permet de le distinguer des autres métaux. Il est soluble dans l’acide nitrique et dans l’ammoniaque. Pour le différencier du bronze qui contient une partie de cuivre, il faudra le frotter contre un support.

Le cuivre laisse un trait rougeâtre alors que le bronze ne laisse aucune trace lorsqu’il est frotté sur une surface. Bien entendu, sa patine verte va permettre de confirmer qu’il s’agit bien de cuivre car cette caractéristique lui est propre. Elle se forme pour protéger le métal et il est d’ailleurs souvent recommandé de la conserver.

Une présence dans certains pays

Le cuivre est un métal très présent en France puisqu’il est possible d’en retrouver dans les Hautes-Alpes, les Alpes Maritimes ainsi que dans la vallée du Rhône ou dans le Tarn. La Bolivie en possède notamment autour de la ville de La Paz. Le Chili et le Pérou en détiennent une grande quantité car ils apparaissent comme les principaux producteurs dans le monde. Le Canada et les Etats-Unis possèdent de nombreux gisements dans plusieurs de leurs régions. La Pologne pour sa part connaît une concentration surtout au niveau du bassin de Lubin.

Un cours face à la baisse des stocks

Cuivre

Ces dernières années ont permis de mettre en évidence que les différentes mines de cuivre sont confrontées à une baisse significative de la présence de cuivre. La tonne possède un cours à 6 876 dollars alors que le même métal dépassait largement les 8 000 dollars en début d’année.

Sa valeur au kilo est de 8,51 dollars et la faible différence de prix chez un ferrailleur va pousser un grand nombre de personnes à revendre leur cuivre. Le ferrailleur va racheter du cuivre mêlé habituellement issu des installations de plomberie à 4 euros le kilo. Un câble électrique non dénudé aura comme valeur chez un ferrailleur, 1,50 euro le kilo alors qu’un câble électrique dénudé en cuivre sera repris pour un tarif de 5 euros le kilo, ce qui est peut être une bonne opportunité.

Cours du cuive sur un an

Cours du cuivre sur un an

Cet article vous a aidé ? Partagez-le !

Zevion designed by Hostmonster Reviews in collaboration with My Wordpress Theme Site