Cours du Bronze

Bronze

Le bronze désigne couramment un mélange de cuivre et d’étain mais il est important de savoir que d’autres métaux rentrent dans sa composition, comme l’aluminium, le plomb, le manganèse, le silicium et le phosphore ainsi que d’autres métaux à des proportions plus ou moins importantes. Autant dire que créer du bronze demande de solides connaissances dans le sujet.

Les caractéristiques propres

Bronze

Le bronze est connu et a longtemps été utilisé du fait de sa grande résistance à l’usure. Il est utilisé dès l’Antiquité pour cette propriété qui permet d’élaborer de nombreuses réalisations. Le fait qu’on ait pu découvrir des objets en bronze ancien prouve d’ailleurs cet aspect.

Il est également moyennement résistant à la corrosion, ce qui ne va pas lui permettre d’être choisi en priorité par rapport à d’autres matériaux qui se distinguent de ce côté-là. Sa bonne conductibilité électrique va lui permettre de rentrer dans la composition de nombreux objets qui nécessitent un métal capable de transmettre l’énergie.

Il est également très malléable et du fait de sa teneur en étain, il peut tout à fait être utilisé pour réaliser des soudures même si le fait est rare. La proportion de cuivre et d’étain est importante car trop d’étain nuit à la conductibilité de l’acier tandis que trop de cuivre le rend plus dur et impossible à travailler et à utiliser dans les domaines où l’étain se démarque.

Une utilisation restreinte

Si le bronze était souvent employé dans les époques précédentes, il a été depuis supplanté par d’autres métaux. Il est aujourd’hui possible de le retrouver dans le domaine de la construction car il peut être choisi pour certains objets en particulier, notamment dans la tuyauterie. Le domaine de l’art se l’est largement approprié car les œuvres dans ce métal sont toujours très appréciées. Il reste le métal choisi par excellence pour fabriquer les cloches mais également un certain nombre d’instruments musicaux ainsi que des médailles lors d’évènements sportifs.

Des éléments d’identification

Bronze Possédant une forte proportion de cuivre, le bronze se reconnaît en premier lieu par sa patine verte. Même si cet élément est intéressant, il faudra par la suite prendre en compte d’autres aspects pour le différencier du cuivre ou du laiton, qui semblent proches en apparence.

Il est important de savoir que le bronze ne produit aucun copeau et que sa couleur est proche de celle de l’or.

Contrairement au cuivre, il ne résiste pas facilement en milieu acide et va donc d’abîmer alors que le cuivre va conserver son état originel.

Il s’agit de la différence majeure qui permet de les différencier à coup sûr car la réaction est différente.

Une présence sur Terre par transformation

Étant donné que le bronze est un alliage, il n’existe pas de mines qui peuvent en extraire. De nombreuses entreprises en fabriquent en Europe dont la France, les Pays-Bas, la Belgique ou encore l’Italie. Au niveau mondial, le Pakistan et la Turquie sont en mesure d’en exporter ou d’en produire pour les besoins de leur pays. La Chine et l’Inde possèdent également plusieurs entreprises dans le secteur.

Un cours relativement intéressant

Le bronze se négocie à 7-8 euros le kilo, ce qui le place parmi les métaux qui ont conservé un cours moyen malgré une utilisation en baisse. Le prix de revente du bronze au kilo chez un ferrailleur est naturellement inférieur : entre 4 et 5 euros. Des comparateurs pourront être utilisés pour trouver une meilleure proposition mais il est clair que ce type de recyclage ne va permettre d’en obtenir un prix très élevé.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le à vos amis :

Zevion designed by Hostmonster Reviews in collaboration with My Wordpress Theme Site